04 68 66 64 32

Interventions & Tarifs 

STOMATOLOGIE, 
CHIRURGIE ORALE

Extraction des dents de sagesse

Bien souvent, les dents de sagesse n’ont pas assez de place pour faire leur éruption complète.

Cela peut occasionner des conflits avec les dents adjacentes, des perturbations de l’alignement des dents, voire des infections pouvant être douloureuses et graves. L’avulsion de ces dents de sagesse peut être réalisée sous anesthésie locale au cabinet ou sous anesthésie générale en clinique, selon la difficulté chirurgicale prévis.

Télécharger la Fiche

Extraction dentaires difficiles

Certaines extractions dentaires peuvent nécessiter un matériel adapté ou être en trop grand nombre pour être réalisées au fauteuil par votre chirurgien-dentiste. Dans ce cas, celui-ci peut vous adresser à mon cabinet.
L’intervention peut avoir lieu sous anesthésie locale, en une ou plusieurs séances au cabinet, ou sous anesthésie générale à la clinique, en cas d’extraction particulièrement délicate, d’anxiété du patient vis-à-vis de ce type de geste, ou si les dents à extraire sont en trop grand nombre.
Sont pris en charge également les extractions chez les patients sous anticoagulants ou présentant un terrain médical particulier.

Télécharger la fiche

Kystes et tumeurs bénignes des maxillaires

Des kystes peuvent se développer au sein de l’os mandibulaire et maxillaire. Ces kystes sont dans leur immense majorité bénins, mais ils doivent être traités afin d’éviter leur infection, leur croissance (pouvant fragiliser la mandibule ou le maxillaire) ou la lésion des dents adjacentes.

Le traitement de ce type de lésion consiste en une exérèse, le plus souvent par voie buccale, sous anesthésie locale ou générale selon le volume et la localisation de celle-ci. Une imagerie complémentaire (dentascanner) vous sera peut être demandée pour planifier l’intervention.

Télécharger la fiche

Dégagement chirurgical et traction de dents incluses

Certaines dents, notamment les canines et les incisives, tardent à faire leur éruption. On parle de retard d’éruption dentaire. Il peut alors être nécessaire d’aller dégager la dent chirurgicalement.

Télécharger la Fiche

Prise en charge diagnostique et thérapeutique des lésions de la muqueuse buccale

CHIRURGIE ORTHOGNATHIQUE

Descriptif

Il s’agit d’une chirurgie pratiquée depuis de nombreuses années, et bien maitrisée par les chirurgiens Maxillo-Faciaux.
Elle se pratique à quasiment tous les âges, à partir de la fin de la croissance.
Cette chirurgie permet de remettre les mâchoires en bonne position, lorsqu’il existe un décalage entre elles, et donc de repositionner les arcades dentaires.
Ce décalage peut être dû à une différence de croissance entre les mâchoires, à certaines malformations de naissance, à un traumatisme (fracture de mâchoire non ou mal traitée), au vieillissement chez les patients édentés.
Ce décalage, et les anomalies de l’occlusion dentaire associées ont des conséquences à court, moyen et long terme :

  • impossibilité d’assurer la stabilité de résultat après traitement orthodontique, si les arcades dentaires ne sont pas parfaitement en concordance,
  • risque de déchaussement dentaire, d’usure dentaire précoce, de perte dentaire,
  • gêne à l’alimentation ou à l’élocution,
  • apnée du sommeil, ronflements,
  • dysfonctionnement des articulations temporo-mandibulaires,
  • retentissement esthétique (menton trop avancé, trop reculé, décalé, découvrement des gencives lors du sourire)
  • impossibilité de mettre en place des prothèses dentaires (dentier).

La chirurgie des mâchoires, en permettant de retrouver une occlusion assurant un engrènement dentaire stable et non traumatisant pour les dents, les gencives et les articulations dentaires et les articulations temporo-mandibulaires, va donc permettre d’éviter ces risques en améliorant les aspects fonctionnels

Télécharger la Fiche

Ostéotomie mandibulaire

L’ostéotomie de la mandibule permet de repositionner la mandibule (arcade dentaire inférieure) dans les trois plans de l’espace.

Les types de mouvements les plus fréquents, et qui peuvent se combiner, sont:

  • l’avancée mandibulaire
  • le recul mandibulaire
  • le recentrage mandibulaire
Ostéotomie maxillaire

L’ostéotomie du maxillaire permet de repositionner le maxillaire (arcade dentaire supérieure et palais) dans les trois plans de l’espace.

Les types de mouvement les plus fréquents et qui peuvent se combiner sont :

  • Un avancement.
  • Un repositionnement en hauteur :
    • une impaction, c’est-à-dire, une diminution de hauteur du maxillaire
    • une épaction : une augmentation de hauteur du maxillaire
    • une bascule du maxillaire pour fermer une béance dentaire antérieure
  • Un recentrage (rotation du maxillaire pour faire coïncider les milieux).
  • Un repositionnement horizontal du maxillaire, s’il était basculé.
  • Une augmentation du sens transversal du maxillaire, c’est-à-dire, de la largeur du palais. On parle de disjonction maxillaire.
Ostéotomie bimaxillaire

Combinaison simultanée d’une ostéotomie mandibulaire et maxillaire, pouvant éventuellement être associée à une génioplastie

Génioplastie – chirurgie du menton

Il s’agit d’une opération consistant à repositionner le menton lorsque celui-ci est trop avancé, trop reculé, décalé…
Elle peut être réalisée dans le cadre d’une chirurgie orthognathique, ou de manière isolée.

Télécharger la Fiche

Distraction maxillaire ou mandibulaire

Lorsque l’arcade dentaire supérieure et le palais sont trop étroits, ou la mandibule,  il est possible de réaliser, une distraction maxillaire assistée chirurgicalement en relation étroite avec l’orthodontiste

Corticotomies

La section de l’épaisseur de la corticale osseuse génère un phénomène inflammatoire qui accélère le « turn over » cellulaire ou renouvellement cellulaire osseux qui permet le déplacement dentaire.

Cet état est entretenu par des rendez vous d’activation rapprochés chez l’ orthodontiste : tous les 10 jours pendant 3 mois. Le traitement orthodontique dure 6 à 9 mois au lieu de 12 à 18 mois.

Les indications sont :

  • L’orthodontie rapide de l’adulte
  • La préparation des cas orthodontico-chirurgicaux
  • Le redressement d’axes
  • Les fermetures d’espaces

Les corticotomies permettent de diviser le temps d’orthodontie par deux.

Vis et plaques d’ancrage

Les plaques et mini vis d’ancrage sont spécifiquement conçues pour l’orthodontiste afin de lui permettre de nouvelles prises en charge.
Les plaques et mini vis sont des implants temporaires fixés sur l’os de la mandibule et du maxillaire.

Les indications sont posées par l’orthodontiste ou le dentiste :

  • Mouvement dentaire ne nécessitant pas un appareil orthodontique complet (ex : ingression dentaire unique)
  • Mouvement orthodontique complexe nécessitant un point d’ancrage fixe.
  • Réouverture d’espace afin de pouvoir poser un implant dentaire.
  • Guider et réorienter la croissance faciale chez l ‘enfant sans appareil complexe.

Le geste peut être réalisé sous anesthésie locale au cabinet ou exceptionnellement sous anesthésie générale. Dans ce dernier cas, il est possible d’associer le geste à des corticotomies ou l’extraction des dents de sagesse.
A la fin du traitement orthodontique, le matériel est enlevé sous anesthésie locale au cabinet.

L’intervention et le matériel ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale (acte hors nomenclature). Un devis vous sera remis en consultation afin de discuter avec votre mutuelle pour une éventuelle prise en charge.

IMPLANTOLOGIE

Les implants dentaires sont des « racines artificielles » en alliage de titane. Mis en place dans les maxillaires, ils supportent des prothèses dentaires fixes ou amovibles destinées à remplacer des dents absentes. Le nombre et la position des implants dépend donc du projet de prothèse, défini préalablement. Le traitement comprend une première phase chirurgicale au cours de laquelle l’implant est mis en place sur le site à implanter. Elle est suivie d’une période de cicatrisation. La deuxième phase permet la mise en place de la prothèse. L’intervention s’effectue le plus souvent sous anesthésie locale. Lorsque la morphologie osseuse est insuffisante pour la pose d’un implant, une greffe osseuse peut être indiquée.

Télécharger la fiche

CHIRURGIE PRE IMPLANTAIRE
GREFFES OSSEUSES

La pose d’implants dentaires nécessite un certain volume osseux, afin d’assurer leur stabilité et leur ostéo-intégration. Si ce préalable n’est pas rempli, différentes modalités de greffes osseuses (greffe d’apposition, comblement par soulevé de sinus ou « sinus lift « , régénération osseuse guidée), peuvent être proposées pour augmenter la hauteur ou la largeur d’os disponible sur un ou plusieurs secteurs.

Cette intervention pourra être réalisée sous anesthésie locale ou générale et, en fonction des conditions locales, l’implant pourra être posé dans le même temps dans certains cas, en fonction du plan de traitement validé avec votre chirurgien dentiste. Le TABAGISME est une CONTRE INDICATION ABSOLUE à ce type de chirurgie (risque dʼéchec très élevé) ainsi que certains traitements de lʼostéoporose qui agissent sur le métabolisme osseux (BIPHOSPHONATES). Après un examen et un interrogatoire approfondi, votre chirurgien vous proposera différentes méthodes pour reconstruire l’os manquant. Il vous exposera clairement les avantages et inconvénients de chacune d’entre elles, et choisira la meilleure option avec vous et avec le praticien qui vous aura adressé.

Télécharger la Fiche

MÉDECINE ESTHÉTIQUE DE LA FACE

Injection de toxine botulique

Elle consiste à relaxer les muscles responsables des rides. Elle est utilisée pour effacer les rides du front, de la glabelle (entre les sourcils), de la patte d’oie (autour des yeux), mais aussi au niveau du menton et du cou.

L’effet s’installe au bout de quinze jours.

Télécharger la Fiche

Injection d’acide hyaluronique

L’utilisation de l’acide hyaluronique permet de corriger de multiples imperfections mais ne doit jamais faire perdre au visage son harmonie ni son naturel. C’est pour cela que son utilisation se fera toujours de manière prudente, pas à pas, afin d’apporter la plus grande satisfaction possible au patient.

Télécharger la Fiche

Tarifs

Le Docteur LEMIERE est conventionné en secteur  2 et n’est pas signataire de l’OPTAM. Cela veut dire qu’il est autorisé par la sécurité sociale à demander un complément d’honoraires.

Le complément d’honoraires permet de réaliser des soins de qualité dans des conditions d’asepsie rigoureuse (circuit de stérilisation, consommable à usage unique), en utilisant du matériel de pointe et en employant du personnel hautement qualifié, et ce malgré l’absence de réévaluation du tarif des actes fixés par la sécurité sociale depuis de nombreuses années.

Chaque patient étant différent, le temps de planification, la difficulté de l’acte chirurgical et le suivi post-opératoire contribuent à la variation des honoraires. Un devis vous sera systématiquement remis avant tout acte. A titre d’exemple quelques tarifs :

  • Consultation de 65 à 100€ (tarif sécu 50€)
  • Avulsion de 4 dents de sagesse incluses tarif sécu + 200€ de complément d’honoraires
  • Pose d’un implant dentaire 1100€
  • Ostéotomie tarif sécu + 1200 à 2500€ de complément d’honoraires

Appelez-nous

04 68 66 64 32

Polyclinique Méditerranée
Avenue d’Argelès
66100 Perpignan

Lundi fermé

Mardi 8h30-12h et 14h-18h

Mercredi 14h-18h

Jeudi 14h-18h

Vendredi 14h-18h

Samedi fermé

Dimanche fermé